dimanche 22 mai 2011

Chartreuse collection

Les photos ci-dessous parlent d’elles-mêmes. Elles proviennent de la collection d’un passionné, Marc, autour de la chartreuse. Celui-ci a accepté de répondre à nos questions au sujet de cette dernière afin de nous la présenter et nous l’en remercions vivement, d’autant plus que l’on n’a que rarement la chance de voir tant de pièces rares et que le propos est passionnant !


 « Il n'est pas simple de vous présenter rapidement ma collection : la passion pour la chartreuse a occupé les 10 ou 11 dernières années de ma vie d'une façon très envahissante et j'ai tellement d'anecdotes à ce sujet que même une discussion de plusieurs heures ne suffirait pas à approcher un semblant d'exhaustivité !

Ma passion a commencé à travers la passion du vin. J'étais avec un ami chez un ami vigneron chez lequel nous venions de faire un très grand repas. A la fin de celui-ci, le vigneron nous proposa un verre de chartreuse. J'ai refusé car mon goût ne me portait pas vers les alcools forts. Mais mon ami m'a convaincu d' essayer. Bien qu'il s'agissait alors d'une VEP verte, j'eus tout de suite un coup de foudre. Mon ami vigneron me dit alors qu'il fallait que je recherche des Tarragone en Espagne. Je m'y suis attelé et après des échecs sur la côte nord, j'ai décidé de passer mes vacances d'été à Tarragone. Depuis, je suis arrivé à infiltrer un milieu de collectionneurs grâce auxquels j'ai pu me procurer quelques bouteilles et objets de pub. J'avais un ami devenu très proche qui était aussi fou furieux que moi : il a aujourd'hui disparu, emporté par un cancer du poumon. Ce dernier avait une fibre historienne et il m'a beaucoup appris quant à la datation des bouteilles de Tarragone : il connaissait toutes les dates d'apparition des nouveaux modèles de bouteilles et d'étiquettes. Il était plus passionné par la publicité autour de cette liqueur que par les bouteilles elles-même...



Je n'ai aucune idée du nombre de pièces qui composent ma collection, ni du nombre de bouteilles qui évolue sans cesse au gré des achats et des consommations !

Pour moi, les plus belles pièces sont, au niveau des bouteilles françaises :
- la jaune et la demie jaune d'avant 1903
- les Fourvoirie 1935 verte et jaune
- les Fourvoirie des années 30-40 export USA jaune et verte où figure sur la double étiquette le nom liqueur à la place du classique "une Tarragone"
- le double magnum de verte des années 50
- la VEP 1953 commémorative du couronnement d'Elisabeth II
- les magnums vert et jaune des années 60
- la VEP verte 1964 dans une bouteille de 37.5 cl (j'ai acheté la même en jaune mais ne l'ai pas encore récupérée)

Pour les bouteilles espagnoles:
- la bouteille type 1910 en litre jaune
- les bouteilles avec le cartouche sablé export USA et importées par Batjer dans les années 20
- les bouteilles das années 30-40 importées par Schenley
- les Brandy car (équivalents de l'eau de vie de chartreuse en France, produits dans les années 40 à Tarragone suite à la pénurie de sucre), notamment le rarissime dulce réserve d'Alphonse XIII et la plus encore rarissime petite bouteille d'1/8 de litre.
- les bouteilles des années 40 et 50 avec toutes leurs variante (forme du goulot, capsule d'étain ou non, etc...)
- les flacons de poche appelés petacas en Espagne.
- la bouteille de dentifrice en 1 litre.


Au niveau des objets :
- le grand tableau sur verre peint à la main avec la bouteille de Tarragone des années 40. Cette magnifique pièce a été achetée à un antiquaire de Valence (Espagne) : elle était en décoration dans un restaurant de la région d'Alicante, propriété d'une ancienne gloire de la chanson espagnole des années 60 (une sorte de Dalida espagnole qui possède encore plusieurs restaurants dans cette région)
- la boule d'acier, véritable fantasme pour tous les collectionneurs et notamment les Espagnols chez lesquels, à Tarragone, deux exemplaires sont connus. La mienne n'a pas été fabriquée à Tarragone mais à Fourvoirie, sans doute avant l'expulsion.
- le fixé sous verre en excellent état avec la bouteille de Tarragone des années 10.
- le tableau provenant de la distillerie de Tarragone et acheté à un antiquaire de Tarragone par mon ami décédé qui me l'a offert. Ce tableau est très intéressant car ses diagrammes illustrent les productions de liqueur dans les 50 premières années de fonctionnement de la distillerie.. Cette pièce unique est entièrement peinte à la main et est un travail presqu'aussi minutieux qu'une enluminure.
- une tôle très grand format reprenant l'illustration de l'affiche de 1932 réalisée par Favre. Ce type de tôle était mis devant les devantures des magasins de vente de la liqueur, par exemple à Saint-Laurent-du-Pont.

Pour répondre à votre question sur les objets ou bouteilles qui me manquent et que je recherche, je citerais en premier lieu la Tarragone 1910 verte en bouteille ou demie-bouteille. Pour ce qui est des objets publicitaires, beaucoup manquent mais j'aime beaucoup les menus et il y a une série de 6 menus illustrés par Harry Eliott dont je ne possède que 2 exemplaires : je recherche donc les 4 manquants. Pour cela, je consulte quotidiennement les sites internet...


C'est vrai que ma maison ressemble à un musée mais je n'ai d'autre motivation que ma passion pour cette liqueur et je trouve que les vieilles publicités ont une âme particulière qui reflète bien l'époque à laquelle elles ont vu le jour. Tout ceci s'est fait naturellement au fil du temps.

Enfin, je bois peu mais régulièrement de la chartreuse, pourvu qu'elle soit bonne donc vieille... J'ai actuellement en cave une bouteille entamée il y a un mois de "Marseillaise" jaune époque 1921-29 : c'est grandissime. Sinon, j'ouvre régulièrement des "cumbre" jaune ou vertes, c'est-à-dire des Tarragone des années 50 et c'est tout aussi fabuleux. Ce qui m'impressionne souvent dans ces liqueurs, c'est ce qu'on pourrait appeler le "toucher de bouche" qui est une sensation extraordinaire mêlant une attaque merveilleusement puissante à une douceur et une longueur en bouche exceptionnelles. »
[Un grand merci à Marc !]

7 commentaires:

  1. Bonjour à tous,
    je suis un consommateur de chartreuse VEP verte....assez régulier,je dois le reconnaitre,mais elle est tellement bonne.
    j'ai en ma possession un gilet et une lampe avec abat-jour à l’effigie de chartreuse!!!
    pouvez vous me dire si il y a beaucoup de ces objets en circulation?

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Jeff,
    Merci pour votre message. je partage votre enthousiasme au sujet de la VEP Verte, qui a ma préférence dans la gamme actuelle.
    EN ce qui concerne votre question je n'ai pas d'éléments de précision, désolé. Quel est le motif du gilet ? Quant à la lampe on en voit de temps en temps mais ce n'est pas si courant (c'est bien l'étiquette des années 1960 ?)...
    Chartreusement !

    RépondreSupprimer
  3. bonjour,
    l'etiquette de la bouteille et de l'abat jour sont 1605.
    comme vous dites...chartreusement

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour les amateurs de Chartreuse,

    Je dois vendre ma collection d'une vingtaine de Chartreuse de Tarragone, plus des Santa Tecla de Voiron. Je suis dans l'Isère. Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  5. Bonjour Pierre, je suis également collectionneur de chartreuse depuis longtemps et suis interessé par vos bouteilles si vous ne les avez pas encore vendu.
    Merci pour votre réponse.
    Dan

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour,
    Je vend un tres vieux Jéroboam
    Merci de prendre rapidement contact si intéressé

    RépondreSupprimer