mercredi 28 novembre 2018

Dégustation automne 2018

Ce samedi 6 octobre, jour de la Saint Bruno, on célébrait une fois encore la chartreuse aux Caves Bossetti ! Une formule en partie renouvelée mais toujours dans la bonne humeur et avec une forte affluence. Compte-rendu.
 

  • Les cuvées en dégustation : plus d’une dizaine et tout en jéroboams, s’il vous plaît. Des exemplaires uniques, Santa Tecla Jaune 2018 et une pièce sur-mesure la Beaudétale, jaune savoureuse en l’honneur du grand ordonnateur de la journée. Une édition très limitée de jaune en bouteille cuivrée, produite en l'occasion de l'inauguration de la distillerie d'Aiguenoire, ainsi qu'une Carbone 2018 verte. Trois cuvées des Fous de Chartreuse, 2016 (le dernier 3L), 2017 (idem) et 2018 une jaune de haute volée dans la lignée de la précédente. Et aussi : liqueur du 9ème Centenaire, M.O.F., Verte 1605 et Génépi !
  • Comme chaque année l’équipe des caves a réalisé une très belle vitrine, riche et joliment agencée.
  • Un atelier élixir, tisanes et herbes, le soin par les plantes en somme.
  • Un nouveau type de buffet, autour d'une meule de 30kg de Laguiole AOP, à partir duquel des restaurateurs partenaires ont composé des créations culinaires : chutney ananas ou mirabelles, duxelle de cèpes (coup de cœur), pickles, condiments fumés... On vous laisse deviner le dénominateur commun entre les plats.
  • Exit la pêche miraculeuse, place au jeu de l'oie du blog, conçu par un ami graphiste et non moins amateur de liqueur. Trois lancers pour cumuler des points et gagner des lots ! Aux manettes l’équipe du blog pour vous soumettre questions et défis, cadeaux à la clé.
  • Après la musique l’an dernier, place à la peinture au travers des natures mortes de l’artiste peintre Stéphane Capitrel qui exposait ses oeuvres sur le thème de la Chartreuse évidemment ! Belle rencontre.
  • Encore une fois les Fous de Chartreuse étaient au rendez-vous, l’occasion de beaux échanges autour de leur passion, des fêtes de la Santa Tecla et bien sûr de l’inauguration de la nouvelle distillerie. Il y avait également de nouveaux venus, en particulier des stéphanois et des auvergnats qui nous ont régalés de vieux flacons tarragonesques, merci !
  • Un petit tour dans quelques commerces à proximité pour découvrir les chocolats de la maison Mazet et les produits d’Un glacier à Paris, tous deux en association à la journée.
  • Rendez-vous l'an prochain :)
Un grand merci à Philippe, à l'équipe des caves  et Chartreuse Diffusion pour cette magnifique journée ! 


Retrouvez des photos dans la galerie Fous de Chartreuse et partagez les vôtres !

Voir aussi :

lundi 29 octobre 2018

Retour sur les Santa Tecla 2018

Cette année, Rodolphe, un des membres du blog était de retour à Tarragone du 20 au 24 septembre pour les Santa Tecla ! Il nous raconte son séjour :

« Le 20 septembre à partir de 19 heures, place de la Font a lieu la dégustation du “Pastís del Braç de Santa Tecla”, un gâteau monumental représentant le bras de Sainte Thècle (75 mètres soit 2000 portions). N’ayant pas encore eu la chance d'y goûter lors des éditions précédentes je me suis dirigé vers le théâtre pour être sûr d’avoir un ticket qui allait me permettre d’enfin goûter cette pâtisserie. Je n’ai pas été déçu, c’était très bon, une belle mise en jambe pour la suite des festivités !

Le lendemain avait lieu le fameux “Café, copa i puro per un duro” agrémenté d’un concert des Los YéYé sur la place del Rei. Et autant vous dire que les choses sérieuses commencent pour les amateurs de Chartreuse. Pour commencer il faut faire la queue avec en poche un duro, c’est à dire une pièce de petite monnaie en pesetas pour avoir un des 1200 verres de Chartreuse servis dans un petit verre de type shooter. Un café et un cigare, très bon remède contre la sieste paraît-il… En attendant d’y goûter rien de mieux que de siroter une petite Chartreuse épiscopale bien glacée à l’ombre des quelques arbres de la place. Ce fût également l’occasion de revoir quelques fous de Chartreuse (et de goûter à un breuvage étonnant mais bon : une jaune vieillie en fût de cognac, belle découverte.) Cette journée du 21 septembre est également celle de la “La Baixada de l’Àliga”, la descente de l’aigle et du reste du bestiaire : la Mulassa, le Lion, etc… Et comme d’habitude c'est un moment magnifique avec une ambiance superbe et une liesse populaire dont les catalans ont le secret.
 

Le 22 septembre, direction la porte del Roser pour “L’Entrada de Músics”, l’entrée des musiciens, un joli défilé des formations musicales des différents groupes des fêtes. C’était une première pour moi et c’était idéal pour se remettre des festivités de la veille. A 19h avait lieu le premier défilé de l’ensemble des parades de la Santa Tecla. J’ai eu la chance de suivre cela depuis un balcon (merci Agathe et Yoann) au niveau de la montée avant la Carrer Major, un point de vue nouveau sur le défilé, très bon moment entre pétarades des Diables, les danses des géants et les différents animaux très plébiscités par les enfants avec une petit préférence pour la Mulassa ! Vers 21h nous nous sommes dirigé vers l’école d’architecture où l’on retrouvait l’espace Santa Teca, un espace dédié à la gastronomie et à la culture. Encore une belle journée à Tarragone !
 
23 septembre, après avoir passé la nuit à faire la fête la ville se réveille de bon matin au son des instruments traditionnels, c’est le “Toc de matinades”. A 13h, encore un point d’orgue des festivités, les “Castells, torres i pilars”, soit les châteaux, tours et piliers humains. C'est toujours aussi impressionnant surtout quand tout le monde retient son souffle lorsque malheureusement il y a une chute… Pour clôturer cette journée “L’Entrada del Braç de Santa Tecla”, l’entrée du bras de la Sainte, qui déambule en tête de cortège à travers les rue de la ville toujours accompagné du reste des processions et d'officiels de la ville. L’an dernier le maire de Voiron y a participé. Pour terminer en beauté cette journée rien de tel qu’un magnifique feux d’artifice tiré depuis le bord de mer et visible depuis le “Balcó del Mediterrani” ou la “platja del Miracle”.

Nous voilà arrivé au dernier jour de ce récit, le 24, jour de la sainte Thècle avec le concours de descentes de tours humaines de la place de la cathédrale au parvis de la mairie. Puis voilà venu l’heure du grand final, “El Correfoc de Santa Tecla”, la grande déambulation d’une multitude de groupe de Diables venus des alentours en plus des locaux : un mélange de pétarades, sifflements, fumées et musiques, très impressionnant. Et pour clôturer les fêtes cela se passe sur la Rambla avec une puissante pétarade finale qui finit en feux d’artifice ! Génial et en même temps ça sonne la fin des festivités, il est temps de rentrer en France...
 
Un grand merci à Agathe et Yoann, des fous de Chartreuse de Voiron avec qui j’ai passé de bons moments, merci également à Yannick de Chartreuse Diffusion, sans oublier Rubén, un fou de Chartreuse (et de Renault 5 Turbo) qui m’a fait découvrir la ville autrement ! A l’année prochaine ! »

[Compte-rendu de Rodolphe | Cronica Santa Tecla 2018, traduction de Rubén, merci à eux]
 

mercredi 3 octobre 2018

Dégustation 6 octobre 2018

Nous vous l'annoncions, ce samedi se tient l'annuelle dégustation des Fous de Chartreuse aux caves Bossetti. Philippe revient sur l'annonce des festivités et le blog se joint à lui pour vous donner rendez-vous.


https://www.caves-bossetti.fr/actualite-des-caves-bossetti/nos-degustations/degustation-samedi-6-octobre-a-paris
Cliquer sur l'image pour l'afficher !
 
Communiqué, Démenti, Erratum, Chartreuse Bossetti à Paris !!!
:)
 
Voir aussi :
 
 

jeudi 30 août 2018

Santa Tecla 2018

La rentrée, comme chaque année, porte avec elle quelques bonnes nouvelles pour l'amateur de chartreuse.

Santa Tecla édition 2018
Les festivités populaires de Tarragone se tiendront cette année du 14 au 24 septembre, au son des processions populaires et des réjouissances festives catalanes.
L'affiche officielle a été communiquée cet été et représente une scène avec un garçon et une fille sur les épaules de leurs parents place de la Fontaine sous une pluie de papiers colorés. Ce visuel 2018 sera repris sur les différents supports officiels et produits dérivés, dont la gamme est cette année complétée d'un modèle d'éventail.
Peu de précisions pour le moment au sujet des cuvées spéciales annuelles de liqueur des Pères Chartreux si ce n'est que la liqueur jaune devrait encore titrer à 43°.

Cuvées spéciales catalanes
C'est l'occasion de revenir sur la commercialisation avant l'été d'une nouvelle cuvée spéciale limitée en l'occasion des dix-huitièmes jeux méditerranéens qui se sont tenus à Tarragone. 510 exemplaires de Chartreuse Jaune au format 35cl ont été produits avec une contre-étiquette spécifique reprenant le visuel de cet événement sportif.
 

A noter également, qu'a paru le millésime 2018 de la Tau, cuvée également dédiée à la ville de Tarragone et dont la première édition date de l'an dernier.

Dégustation d'octobre aux caves Bossetti
Dans la droite foulée des festivités catalanes, se tiennent d'autres réjouissances davantage encore placées sous le signe de la chartreuse : la grande dégustation annuelle des caves de la rue des Archives à Paris. La date est désormais connue et il s'agit pour tous les amateurs de réserver leur samedi 6 octobre. Cette année encore ce sera l'occasion pour le public français de découvrir les nouvelles Santa Tecla, entre autres surprises...
La programmation renouvelée cette année vient d'être communiquée et fera l'objet d'un article dédié prochainement !
 
Voir aussi :

mardi 5 juin 2018

Bouteille Chartreuse Jaune 1840-1869

Rarissime et très ancienne bouteille de chartreuse jaune, du plus ancien modèle de chartreuse référencé. On date cette présentation de la période 1840-1869, avec l’étiquette dans sa version originelle. C’est-à-dire que celle-ci est dépouillée au maximum avec les mentions “LIQUEUR FABRIQUÉE A LA GRANDE CHARTREUSE” et la signature “L. Garnier”.
 
 
Le niveau est en haut de l’étiquette, les anges ayant prélevé leur part du fait de la détérioration de la capsule protectrice du bouchon. La bouteille est en verre soufflé, de couleur relativement claire.
A noter que le goulot ne présente alors aucun élargissement, ce signe distinctif étant ajouté plus tard, comme les mentions de l’étiquette de 1869 qui correspond à une période de développement significatif de l’activité commerciale...
 
A noter que l’on peut admirer une bouteille similaire aux caves de la Chartreuse à Voiron, dans la salle de dégustation. Une liqueur de plus de 150 ans !
 
Voir aussi :

samedi 7 avril 2018

Les natures mortes à l’élixir végétal de Stéphane Capitrel

Nous avions déjà consacré un article à la représentation de la Chartreuse en peinture, sous la forme de natures mortes. Assurément nous ne connaissions pas Stéphane Capitrel qui s’en est fait une spécialité. Il suffit de consulter son site pour s’en rendre compte et ce plus largement que pour les vieux flacons de liqueur des Chartreux qu’il reproduit avec un sens certain du détail et de la composition… En lien avec sa démarche Stéphane a été invité à participer à une exposition sur le thème du silence au musée de la Grande Chartreuse, occasion pour laquelle il a composé des toiles évoquant une dimension plus spirituelle.
 
Il a accepté de nous présenter son parcours, son approche et de nous faire part de considérations personnelles quant à la chartreuse, ce dont nous le remercions.
 
« Stéphane Capitrel, né à Lyon le 7 août 1959. Peintre professionnel depuis 34 ans, après un passage aux beaux-arts de Lyon et un apprentissage en atelier.
Mes réalisations sont autant dues à ma formation (classique) qu’à un idéal basé sur la contemplation. J’aime peindre jusqu’aux imperfections pour les rendre encore plus vraies et séduisantes.
Lieux d’expositions: Genève, Biarritz, Pau, Megève, Mougins, Lyon, etc...
 
Mozart, Stéphane Capitrel
Les bouteilles de Chartreuse ont cette particularité qu’elles changent de couleur en fonction de leur âge mais aussi de leur flacon.
 
Ainsi c’est un cercle chromatique qui passe du jaune à un brun plus ou moins affirmé et du vert Véronèse au vert émeraude, presque noir comme si nous étions en présence d’un kaléidoscope végétal.
 
La Grande Chartreuse, Stéphane Capitrel
Voici donc deux exemples d’interprétation possible passant d’un sujet festif s’inspirant d’un fin de repas à un sujet plus austère représentant la solitude de la contemplation où l’on se perd dans les reflets et les couleurs, où le jaune et le vert se fondent, parfois jusqu’à l’illusion…
 
Mais je pense que mes toiles parlent mieux que moi…»

Voir aussi :

vendredi 9 mars 2018

Dégustation des Fous de Chartreuse, la vidéo !

Voici le reportage vidéo du blog réalisé à l'occasion de la dernière journée des Fous de Chartreuse aux caves Bossetti, en complément de l'article et histoire de s'en remémorer l'ambiance et les bons moments.



La vidéo a été tournée et réalisée par Vincent : mille mercis à lui !

Voir aussi :