dimanche 11 mai 2014

La Chartreuse Blanche

Aujourd'hui disparue, était commercialisée jusqu’à l’aube du 20ème siècle une Chartreuse Blanche dont peu de personnes soupçonnent l’existence de nos jours. Incolore, plus douce que ses deux homologues, elle complétait la gamme au 19ème siècle. Plus fabriquée depuis plus d’un siècle, elle fascine collectionneurs et amateurs.

Une des rares images de chartreuse blanche sur internet
1/2 litre - Collection de Claudie
La liqueur blanche des Pères Chartreux
En 1838, une nouvelle liqueur voit le jour : la "Mélisse", dont le nom deviendra Chartreuse Blanche.  Privée de l’étape de coloration lors de sa fabrication, on peut spéculer sur le fait qu’elle compte moins d’ingrédients que les autres chartreuses. Elle est également la moins coûteuse selon des bons de commandes de l'époque.
 
Deux périodes sont à distinguer quant à la liqueur blanche. Elle sera initialement produite de 1838 à 1880, titrant alors 43°. Sa fabrication est interrompue quelques années pour reprendre en 1886, cette fois-ci à 37°.

Les chartreux communiquent à ce sujet via un feuillet publicitaire :
"La liqueur blanche de la Grande Chartreuse à 43° alcoolique sera désormais remplacée par une nouvelle liqueur, blanche également, à 37° répondant aux nombreuses demandes faites d'une liqueur plus douce que la précédente. Les bouteilles contenant cette nouvelle liqueur seront munies d'une étiquette blanche rectangulaire, semblable à celle des autres couleurs. Le prix de cette liqueur sera le même que celui de la précédente, soit 4 francs le litre et 2 francs 25 le 1/2 litre."
Une chartreuse mythique
Un doute subsiste quant à la date exacte de l'arrêt définitif  de sa production : 1900 ou 1903 ? Toujours est-il qu'il n'en est plus question avec l'exil des Pères Chartreux à Tarragone en 1903. Il est même parfois dit que la recette de la chartreuse blanche aurait été alors perdue…
 
Inutile de préciser que cette mythique chartreuse blanche est extrêmement recherchée de nos jours ! Pour preuve cet exemplaire provenant de la cave des héritiers Nicolas ainsi décrite dans le catalogue de la vente aux enchères :
“Liqueur de la Grand Chartreuse L. Garnier - Fourvoirie - 1 litre (bouchon chevillé, niv. 10 cm. Étiquette fanée, de couleur beige, mention manuscrite "Blanche" au bas de l'étiquette. La couleur du liquide est très clair, translucide. Capsule cassée. Flacon portant un cartouche sablé, globe crucifère et 7 étoiles.”
Et le prix de la bouteille a littéralement explosé l’estimation de 2000 euro...

3 bouteilles de chartreuse du 19ème siècle dont une blanche
Voir aussi :
[merci à Claudie !]

Aucun commentaire:

Publier un commentaire