lundi 29 octobre 2018

Retour sur les Santa Tecla 2018

Cette année, Rodolphe, un des membres du blog était de retour à Tarragone du 20 au 24 septembre pour les Santa Tecla ! Il nous raconte son séjour :

« Le 20 septembre à partir de 19 heures, place de la Font a lieu la dégustation du “Pastís del Braç de Santa Tecla”, un gâteau monumental représentant le bras de Sainte Thècle (75 mètres soit 2000 portions). N’ayant pas encore eu la chance d'y goûter lors des éditions précédentes je me suis dirigé vers le théâtre pour être sûr d’avoir un ticket qui allait me permettre d’enfin goûter cette pâtisserie. Je n’ai pas été déçu, c’était très bon, une belle mise en jambe pour la suite des festivités !
Le lendemain avait lieu le fameux “Café, copa i puro per un duro” agrémenté d’un concert des Los YéYé sur la place del Rei. Et autant vous dire que les choses sérieuses commencent pour les amateurs de Chartreuse. Pour commencer il faut faire la queue avec en poche un duro, c’est à dire une pièce de petite monnaie en pesetas pour avoir un des 1200 verres de Chartreuse servis dans un petit verre de type shooter. Un café et un cigare, très bon remède contre la sieste paraît-il… En attendant d’y goûter rien de mieux que de siroter une petite Chartreuse épiscopale bien glacée à l’ombre des quelques arbres de la place. Ce fût également l’occasion de revoir quelques fous de Chartreuse (et de goûter à un breuvage étonnant mais bon : une jaune vieillie en fût de cognac, belle découverte.) Cette journée du 21 septembre est également celle de la “La Baixada de l’Àliga”, la descente de l’aigle et du reste du bestiaire : la Mulassa, le Lion, etc… Et comme d’habitude c'est un moment magnifique avec une ambiance superbe et une liesse populaire dont les catalans ont le secret.
 

Le 22 septembre, direction la porte del Roser pour “L’Entrada de Músics”, l’entrée des musiciens, un joli défilé des formations musicales des différents groupes des fêtes. C’était une première pour moi et c’était idéal pour se remettre des festivités de la veille. A 19h avait lieu le premier défilé de l’ensemble des parades de la Santa Tecla. J’ai eu la chance de suivre cela depuis un balcon (merci Agathe et Yoann) au niveau de la montée avant la Carrer Major, un point de vue nouveau sur le défilé, très bon moment entre pétarades des Diables, les danses des géants et les différents animaux très plébiscités par les enfants avec une petit préférence pour la Mulassa ! Vers 21h nous nous sommes dirigé vers l’école d’architecture où l’on retrouvait l’espace Santa Teca, un espace dédié à la gastronomie et à la culture. Encore une belle journée à Tarragone !
 
23 septembre, après avoir passé la nuit à faire la fête la ville se réveille de bon matin au son des instruments traditionnels, c’est le “Toc de matinades”. A 13h, encore un point d’orgue des festivités, les “Castells, torres i pilars”, soit les châteaux, tours et piliers humains. C'est toujours aussi impressionnant surtout quand tout le monde retient son souffle lorsque malheureusement il y a une chute… Pour clôturer cette journée “L’Entrada del Braç de Santa Tecla”, l’entrée du bras de la Sainte, qui déambule en tête de cortège à travers les rue de la ville toujours accompagné du reste des processions et d'officiels de la ville. L’an dernier le maire de Voiron y a participé. Pour terminer en beauté cette journée rien de tel qu’un magnifique feux d’artifice tiré depuis le bord de mer et visible depuis le “Balcó del Mediterrani” ou la “platja del Miracle”.

Nous voilà arrivé au dernier jour de ce récit, le 24, jour de la sainte Thècle avec le concours de descentes de tours humaines de la place de la cathédrale au parvis de la mairie. Puis voilà venu l’heure du grand final, “El Correfoc de Santa Tecla”, la grande déambulation d’une multitude de groupe de Diables venus des alentours en plus des locaux : un mélange de pétarades, sifflements, fumées et musiques, très impressionnant. Et pour clôturer les fêtes cela se passe sur la Rambla avec une puissante pétarade finale qui finit en feux d’artifice ! Génial et en même temps ça sonne la fin des festivités, il est temps de rentrer en France...
 
Un grand merci à Agathe et Yoann, des fous de Chartreuse de Voiron avec qui j’ai passé de bons moments, merci également à Yannick de Chartreuse Diffusion, sans oublier Rubén, un fou de Chartreuse (et de Renault 5 Turbo) qui m’a fait découvrir la ville autrement ! A l’année prochaine ! »

[Compte-rendu de Rodolphe, merci à lui]
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire