lundi 24 octobre 2011

Temps forts du programme de la Santa Tecla 2011

L’édition 2011 de la Santa Tecla à travers un certain nombre de moments choisis !

La présentation des géants
Les géants, los gegants, incarnent à travers les figures de différents personnages du folklore traditionnel une partie de l’identité des fêtes où ils occupent une place centrale. Il est tout naturel qu’ils soient successivement présentés en grande cérémonie à la ville sur la plaça de la Font. Puis accompagnés d’une équipe parfois bien fournies de participants, en ce déplaçant dans la figure ils vont structurer les processions dans la ville.

Les processions populaires
Attraction majeure de la Santa Tecla, des parades costumées et folkloriques parcourent la ville au son des trompettes, tambours et des réjouissances populaires. Il s’articule sur la succession des figures du bestiaire de la ville, géants, personnages et créatures diverses...

Concours de t-shirt !
En fin d’après midi le mercredi, il est temps de déguster une verre de Jaune offerte plaça de Rei et la file d’attente devant le stand est des plus fournies. Outre plusieurs terrasses il y a une scène de concert sur la place, et parmi la foule on aperçoit de multiples t-shirts originaux aux couleurs de la liqueur autrefois produite dans la ville. Il y en a qui ne manquent pas d’inventivité !

La descente de l’aigle et les diables
Parmi les processions il en est une qui occupe une place à part, celle de l’aigle avec sa bouteille de chartreuse dans le bec lors de ses descentes du mercredi soir. A noter qu’ils semblent fort apprécier cette liqueur puisqu’ils sont venus avec leur aigle de 80kg défiler jusqu’à Voiron en 2010 !
En début de soirée deux équipes, les jaunes aux couleurs de l’aigle et les verts qui constituent le défilé des diables. Tous dînent de poulets frits avant d’effectuer plusieurs marches dans la liesse populaire. La baixada de l’aliga !

Une drôle de bouteille géante
Le même soir, la silhouette de l’aigle était suivie d’une bien étrange figure : une immense bouteille de Chartreuse, quoique estampilée Chargrouse, sur une paire de jambe. De couleur jaune, elle reprenait également de son modèle le design jusque dans la contre-étiquette ATC ! Nouveauté de cette édition 2011, il s’agissait d’un hommage (ces personnes ayant a priori modifiées le nom pour ne pas abuser de son appellation officielle). Sympathique initiative en tout cas !

Les castellers et un record
Image typique de la Santa Tecla, les castellers sont des chateaux humains, empilements successifs et méthodiques d’étages atteignant une hauteur spectaculaire. Neuf niveaux, avec au sommet des enfants. Il semble que cette année un record ait été établi, par l’équipe mauve, relativement au nombre d’individus constituant les étages supérieurs ! Il est une variante plus modeste mais plus mobile : les pilars.



Pyrotechnie et pétards
Tandis que retentissement une nuée de détonations, s’avancent des silhouettes évocatrices avec leurs portants métalliques hérissés de pétards. Voici venir les diables dans un assourdissant chapelet d’explosions et de crépitements, nimbés d’une pluie d’étincelles des plus impressionnante ! Sans oublier les feux d’artifices tirés de la plage ou en divers occasions...



Santa Tecla 2011 : aperçu des festivités
Santa Tecla 2011 : les temps forts
Santa Tecla 2011 : 20 anys amb Tarragona
Santa Tecla 2011 : Tarragone, ville chartreuse

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire