dimanche 19 février 2017

Anciens objets promotionnels pour l'élixir végétal

A produit très particulier, des objets publicitaires parfois spéciaux, voire insolites, d'autant plus qu'ils commencent à dater...

Série de scènes illustrées à découper
Il s'agit de planches en couleur à découper puis à plier et assembler pour reconstituer des petites scénettes évoquant l'élixir végétal des Chartreux. Peu commune de nos jours, ces publicités-découpages l'étaient davantage autrefois.
Pour l'élixir végétal, on en dénombre au moins cinq. Une première série illustre : le monastère de la Grande-Chartreuse, l'explorateur Stanley, frère Charles distribuant l'élixir à dos d'âne, l'épidémie de cholera de 1832.
 
Consultez les versions numérisées de deux de ces illustrations - le couvent de la Grande Chartreuse et frère Charles et son âne - et essayez de les reconstituer chez vous !
Nous avions déjà évoqué un autre découpage représentant trois personnages, flacon en main, en train de prendre du bon temps dans le massif de la Chartreuse, avec le monastère en arrière-plan.
Toutes mettent en avant les qualités et propriétés du fameux élixir des Chartreux.
 
Jeu du bon guide
Une approche ludique avec ce jeu dont les règles ne nous sont pas parvenues. Il s'agit vraisemblablement pour nos trois randonneurs de parvenir jusqu'au monastère de la Grande Chartreuse en suivant le bon chemin tout en évitant les embûches de la montagne.

Le visuel est l'œuvre de Louis Gougeon, illustrateur ayant réalisé de nombreuses publicités dans les années 1920-1930. Au verso figure un recueil de propos et de témoignages sur l'élixir si savoureux qu'il fera l'objet d'un article spécifique...
A noter ce commentaire didactique apposé en bas du plateau :  "En cas de malaise, demandez à vos parents un morceaux de sucre imbibé d'élixir végétal".
 
Puzzles
Plus classique, des pièces de puzzle à assembler qui illustrent deux scènes : une nouvelle fois les bâtiments de la Grande-Chartreuse et l'épisode de l'armée des Alpes avec la liqueur jaune, qu'ils contribuèrent à populariser.
A noter que dans les deux cas on retrouve des scènes et thématiques qui s'inscrivent dans l'imagerie de la campagne publicitaire autour du Secret de la Chartreuse.
 
Sur les flacons représentés dans cet article on retrouve la double-étiquette caractéristique de la période de l'entre-deux-guerres.
 (A suivre...)
Voir aussi :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire